Samaya2.0 Rose

Samaya ASSAUT2 8K

Service de location

HÉLIAS MILLERIOUX

INFORMATIONS

Ville natale : Paris, Île-de-France

Nationalité : Française

DISCIPLINES

Alpinisme

Ski

FAITS MARQUANTS

Canada, 2019 : « Mount Logan », expédition aux portes de l’Alaska partant de l’Océan Pacifique pour le rejoindre par la rivière, tout en grimpant le mont Logan afin de descendre en ski par l’arête est.
Alaska : Face sud du Dénali par la voie Slovaque.
Népal : Face sud du Nuptse.

COMMENT AS-TU COMMENCÉ LA MONTAGNE ?

 

J’ai découvert la montagne en vacances l’été avec mes parents. Dans l’enfance, je passai mon temps à jouer dans les montagnes de la Vanoise. Je n’avais pas de parents grimpeurs ou alpinistes. Lorsque j’avais 11 ans, mon père a un jour décidé de louer des piolets et des crampons et nous avons grimpé le petit glacier du borgne au-dessus de Méribel. Aujourd’hui, je trouve amusant de regarder en arrière et de voir que lors de ma première course, on ne connaissait vraiment rien. Je m’étais encordé aux portes matérielles et on grimpait en short sur les glaciers. Nous étions insouciants… et je rêvais déjà d’être guide sans même savoir à quoi correspondait ce métier ! À 14 ans, j’intègre à Paris un club d’escalade FSGT (sport populaire) où je découvre l’escalade, l’alpinisme et surtout je me spécialise sur les blocs de Fontainebleau. Dans ma jeunesse, j’y ai passé tout mon temps. Tous les étés, j’allais en camp d’alpinisme me perfectionner avec le club et les bénévoles. À vingt-deux ans, j’intègre l’équipe nationale d’alpinisme de la Fédération et je découvre les premières expéditions, le monde. Huit ans plus tard, j’obtiens avec mes compagnons de cordée Ben et Fred le piolet d’or pour l’ouverture en style alpin d’une nouvelle voie incroyable dans la face sud du Nuptse.

OÙ EST-CE QUE TU PASSES LE PLUS DE TEMPS ?

 

Les montagnes du monde. Après mon ascension du Nanga Parbat en 2016, je suis tombé amoureux du Pakistan car pour moi c’est là-bas qu’il y a les plus belles montagnes du globe. Celles-ci sont gigantesques avec des faces incroyables et c’est là-bas qu’il y a actuellement les plus beaux challenges de haute altitude. Ces montagnes sont belles, esthétiques, techniques, très grandes et très difficiles à grimpe. A cela s’ajoute une météo qui change très vite. Les challenges alpinistiques y sont incroyables. Le Pakistan, c’est aussi pour moi un pays magnifique de par sa culture et les gens qui y vivent. J’aime aussi le Népal et l’Alaska. En clair, je suis amoureux du Pakistan, mais j’aime être sur toutes les montagnes du monde.

PEUX-TU NOUS DÉCRIRE COMMENT TU INTERPRÈTES TA PRATIQUE ?

 

Après près de 13 expéditions depuis mes débuts en 2011, je dirais éclectique. Je ne suis pas bon techniquement et loin des standards de haut niveau. Aujourd’hui, le haut niveau est très haut. Les années ont passé et je suis de plus en plus dans le ski de montagne. J’aime vraiment tout ce qui touche à la grimpe : de l’artif en big wall aux jolies voies en trad, de la glace/mixte dure et délicate en passant par les expéditions à ski, notre aventure comme au Mt Logan au Canada le printemps dernier jusqu’aux voies en style alpin très techniques en haute altitude comme au Nuptse.

QU’EST-CE QUI TE POUSSE À CONTINUER ?

 

L’envie. J’aime être en montagne, grimper, voyager, rencontrer le monde : tant que la montagne est belle et amusante, j’ai envie d’y aller. J’aime aller au sommet des montagnes, j’aime arriver au sommet des voies, des faces, j’aime aller au point le plus haut des montagnes. La montagne m’a construit : grimper me nourrit et me rend meilleur.

©Julia Cassou

DÉCOUVRIR L'ÉQUIPEMENT D'HÉLIAS

Recherche